pénétration


pénétration

pénétration [ penetrasjɔ̃ ] n. f.
• 1370; lat. penetratio
1Mouvement par lequel un corps matériel pénètre dans un autre. Pénétration par osmose. Pénétration dans le corps d'un germe infectieux. introduction, intromission. Force de pénétration d'un projectile. Technol. Coefficient de pénétration d'un mobile dans l'air (symb. Cx).
Spécialt Pénétration du pénis dans le vagin, et absolt la pénétration. Relations sexuelles sans pénétration. Pénétration anale. Pénétration contre la volonté de qqn. viol.
Littér. (choses abstraites) Pénétration d'une idée dans l'esprit, d'un sentiment dans le cœur.
2Action de s'introduire dans un lieu, de pénétrer dans un territoire. Milit. Pénétration (des défenses) : franchissement du système de défenses. Pénétration d'un missile dans un espace aérien. Écon. Taux de pénétration : pourcentage d'une population donnée qui possède un produit, utilise un service, reçoit un message publicitaire.
3(1650) Qualité de l'esprit, facilité à comprendre, à connaître. acuité, clairvoyance, finesse, intelligence, lucidité, perspicacité, sagacité. « “Marcel Proust, c'est le Diable” avait dit un jour Alphonse Daudet, à cause de sa pénétration inquiétante et surhumaine des mobiles des autres » (Maurois).

pénétration nom féminin (bas latin penetratio, -onis) Action de pénétrer dans quelque chose : La pénétration de l'eau dans la terre. Action de s'introduire dans un lieu, d'entrer dans un territoire : La pénétration ennemie dans nos lignes. Action de prendre place dans l'esprit : La pénétration des idées révolutionnaires dans le monde ouvrier. Faculté de saisir les choses subtiles : Un esprit d'une grande pénétration. Architecture Ouverture voûtée en berceau, droit ou biais, ménagée dans un berceau principal plus élevé. Arête à double courbure formant l'intersection de ces deux voûtes. Défense Faculté de pouvoir se livrer à des actions en territoire ennemi malgré ses défenses. Pour une force nucléaire stratégique, aptitude à déjouer les moyens défensifs de l'ennemi. Pour un aéronef, un missile tactique ou stratégique, action de pénétrer à l'intérieur d'un dispositif ennemi défendu. Économie Degré de présence d'un produit ou d'une marque sur un marché de biens ou de services. Sexologie Introduction du pénis dans le vagin ou dans le rectum. ● pénétration (expressions) nom féminin (bas latin penetratio, -onis) Aide à la pénétration, système de contre-mesure permettant la pénétration. Vol de pénétration, vol à basse altitude, pratiqué par un avion tactique ou stratégique ayant pour mission l'attaque d'objectifs éloignés. Essai de pénétration, détermination de la dureté d'un bitume ou d'une graisse par la longueur de pénétration, en un temps donné, d'une aiguille chargée. ● pénétration (synonymes) nom féminin (bas latin penetratio, -onis) Action de s'introduire dans un lieu, d'entrer dans un territoire
Synonymes :
Action de prendre place dans l'esprit
Synonymes :
- montée
Faculté de saisir les choses subtiles
Synonymes :
- appréhension
- compréhension
- lucidité
- perspicacité
- sagacité
- subtilité

pénétration
n. f.
d1./d Action, fait de pénétrer. Pénétration des eaux dans le sol.
d2./d Sagacité d'esprit; facilité à approfondir, à connaître.

⇒PÉNÉTRATION, subst. fém.
A. —1. [Corresp. à pénétrer I A, II A] Action de pénétrer, mouvement par lequel un corps pénètre (dans un autre corps, dans une matière ou à l'intérieur d'un espace circonscrit, en traversant ce qui fait obstacle ou offre une résistance).
a) [L'agent du processus, quand il est exprimé, désigne un corps solide] Inflammation (...) déterminée (...) par la pénétration de corps acérés traversant (...) le diaphragme (NOCARD, LECLAINCHE, Mal. microb. animaux, 1896, p.248). Les tatouages sont des taches colorées produites par la pénétration dans la peau de particules colorées insolubles (QUILLET Méd. 1965, p.301).
[L'agent désigne notamment une arme, un projectile] Elle parle de la portée du canon, de la pénétration des projectiles, avec une parfaite tranquillité et comme un vieux soldat (AMPÈRE, Corresp., 1861, p.403). La pénétration maximum des boulets cylindro-coniques n'est pas encore bien connue; elle est sans doute énorme (PRIVAT-FOC. 1870).
b) P. ext. [Avec affaiblissement sinon disparition de la notion de difficulté ou de résistance; le compl. de nom désigne un agent physique apte à se répandre spontanément (froid, chaleur, lumière, rayonnement)] Pénétration marine; pénétration d'un liquide à travers un tissu organique, une membrane; pénétration intracellulaire. Émission d'un rayonnement pénétrant qui semblait être bien analogue à un rayonnement gamma, mais de plus grand pouvoir de pénétration (LEPRINCE-RINGUET, Transmut. artif., 1933, p.31). La peau s'oppose à la pénétration des rayons lumineux par la production du pigment (CARREL, L'Homme, 1935, p.255).
P. métaph.:
1. [Le mort couché] Ouvrant ses flancs, ses seins, ses yeux, ses coeurs épars,
Dans ses pores profonds reçoit de toutes parts
La pénétration de la sève sacrée.
La grande paix d'en haut vient comme une marée.
HUGO, Contempl., t.3, 1856, p.288.
TECHNOL. ,,Action de faire infiltrer divers liquides dans les bois`` (LITTRÉ). Synon. imprégnation.
Rem. BONN.-PARIS 1859 note: ,,Lorsqu'il s'agit de bois, le mot Pénétration s'emploie, souvent, au lieu d'Imprégnation``.
P. anal. [L'agent désigne un son, une onde sonore, une odeur...] [Le] conduit auditif externe (...) fermé par la membrane du tympan, est le chemin normal de pénétration des ondes sonores (Arts et litt., 1935, p.34-07). Il faut déposer à sa surface intérieure [de l'invar] un métal meilleur conducteur et inaltérable tel que l'or. Or il faut tenir compte de la pénétration des ondes dans ce revêtement (DECAUX, Mesure temps, 1959, p.62).
Pouvoir de pénétration (de l'onde radiophonique). Grâce au cinéma, un très nombreux public peut entendre de temps à autre de la vraie musique. Mais aucun pouvoir de propagation, de pénétration au plus profond de la multitude, n'est comparable à celui de l'onde radiophonique (Enseign. mus., 2, 1950, p.3).
2. Action de pénétrer, de s'introduire dans un lieu éloigné ou d'accès difficile.
a) [Corresp. à pénétrer II B 2 a; l'agent du processus désigne un être animé]
) [une pers. ou une entité soc., écon., culturelle] Synon. infiltration. En favorisant la pénétration du clergé dans l'université, le gouvernement [de Charles X] entendait ne point se dessaisir du monopole, instrument du pouvoir (Encyclop. éduc., 1960, p.66):
2. Dans les danses et dans la musique qui les accompagne, Arabes et Portugais ont laissé des traces (...). Mais l'influence portugaise, elle, n'a pas porté sur les danses religieuses, et celle de l'Islam est loin d'avoir eu l'ampleur de la pénétration hindoue.
CUISINIER, Danse sacrée, 1951, p.98.
P. méton. [L'agent du processus désigne une activité hum., une entreprise, un commerce] Politique de pénétration de l'industrie américaine, japonaise en Europe. La prolifération de ses entreprises indochinoises avait engagé tout entier le groupe Ferral dans la pénétration commerciale du bassin du Yang-Tsé (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p.242).
Voie de pénétration. Synon. pénétrante (v. pénétrant III).
♦Domaine milit. (Phase correspondant à l')infiltration par l'infanterie dans le système de défense ennemi. D'autres opérations appellent mon attention dans un pays où l'ennemi multiplie ses pénétrations (FOCH, Mém., t.1, 1929, p.175). La pénétration dans les lignes adverses avait été telle que le système d'artillerie des Allemands se trouva désorganisé (JOFFRE, Mém., t.2, 1931, p.273).
Vol de pénétration. Vol à basse altitude que pratique un avion militaire tactique, dans certaines conditions. L'évolution de la tactique des vols de pénétration est liée à celle des moyens de la défense aérienne (Lar. encyclop.Suppl. 1975).
Pénétration pacifique. Expansion de l'influence d'une puissance étrangère (sur un pays, un territoire) employant à cette fin des moyens d'ordre politique, culturel et surtout économique. Synon. envahissement. Avec le consentement de Vichy, les Allemands ont déjà commencé une pénétration «pacifique» de l'Afrique du nord et de l'Afrique occidentale (DE GAULLE, Mém. guerre, 1954, p.376).
) [un animal, un microbe ou une cellule vivante] La pénétration du spermatozoïde induit la réduction chromatique. Dans le noyau femelle, les chromosomes homologues s'apparient (HUSSON, GRAF, Biol. gén., 1965, p.104).
) En partic., empl. abs. Introduction du pénis dans le vagin. Relations sexuelles sans pénétration. La pénétration du vagin, pour mythique qu'elle soit, est proposée à la malade en termes concrets et connus. (...) La technique du récit vise donc à restituer une expérience réelle, où le mythe se borne à substituer les protagonistes (LÉVI-STRAUSS, Anthropol. struct., 1958, p.214).
b) [Corresp. à pénétrer I A 1 a ; l'agent du processus désigne un inanimé (produit, objet, moyen de transport...)] La pénétration commerciale d'un nouveau produit ou le déplacement d'un ancien par un nouveau amélioré demandent parfois beaucoup de temps (BRUNERIE, Industr. alim., 1949, p.170). Le parallélisme entre la pénétration de la machine et l'adoption du cheval a été souligné de façon très évocatrice par les cartes de répartition des animaux de labour en 1850 et 1935, publiées dans l'Atlas de France (WOLKOWITSCH, Élev., 1966, p.24).
ÉCON. [À propos d'un produit] Politique de pénétration. Politique visant à conquérir progressivement un marché. Les modalités selon lesquelles un produit s'établit sur un marché constituent la politique de pénétration. Elles peuvent se ranger en trois grandes catégories: l'écrémage (...), les politiques de prestige (...) et les politiques de masse (TÉZENAS 1972).
B. —Résultat de cette action; le fait d'être pénétré.
Spéc. [Corresp. à pénétrer I A 1 a, 2; I C 1 a, b; III C 1]
1. ARCHIT. Intersection de deux surfaces courbes qui se rencontrent (arcs, voûtes). Pénétration de deux segments de berceaux. Il est surprenant qu'ayant reconnu le danger des voûtes en berceau (...), les architectes du XIIe siècle n'aient pas plus souvent employé le système des pénétrations (VIOLLET 1875). L'intersection de deux berceaux fournit une pénétration (VOGÜÉ-NEUFVILLE 1971).
Loc. En pénétration. Fenêtres en pénétration. Quelques voûtes en berceau de l'époque romane reçoivent aussi parfois des voûtains en pénétration (VIOLLET 1875).
Loc. verb. [À propos de fenêtres, d'ouvertures de lucarnes] Faire pénétration; former une/des pénétration(s) (dans une voûte). Dans l'architecture romane, on voit quelquefois des fenêtres faire pénétration dans les voûtes de maçonnerie (VIOLLET 1875).
2. ARM. Aides à la pénétration. Moyens dont sont dotés les missiles (en vue de déjouer leur interception par la défense antimissile ennemie et par conséquent pour leur permettre d'atteindre leur but):
3. ... une protection autonome est obtenue en dotant les têtes des missiles d'aides à la pénétration. Une solution consiste à donner à la tête du missile une géométrie spécialement étudiée pour réfléchir l'écho radar dans toutes les directions et rendre imprécise l'image sur les écrans.
Lar. encyclop. Suppl. 1975.
3. BALIST. Force de pénétration. Profondeur à laquelle un projectile pénètre dans un milieu résistant quelconque. La force de pénétration d'un obus dans l'acier. Force de pénétration d'un boulet dans le bois, la pierre, la terre (Lar. 19e).
Résistance de pénétration. La force opposée. La résistance de pénétration dans l'air [du véhicule] dépend seulement des formes géométriques (BAILLEUL, Matér. roulant ch. de fer, 1951, p.160).
4. CRISTALLOGR., GÉOM. Intersection de deux solides; en partic., figure que forme leur partie commune. Pénétration de deux solides. Macle par pénétration de deux rhomboèdres d'apparence presque cubique (LAPPARENT, Minér., 1899, p.466).
P. anal., ANAT. Emboîtement. Pénétration réciproque des os (CUVIER, Anat. comp., t.3, 1805, p.42).
5. GÉOTECHN. Profondeur à laquelle pénètre le pénétromètre (dér. s.v. pénétrer). La pénétration est sensiblement proportionnelle à l'inverse de la racine carrée de la viscosité. Par extension abusive, synonyme de viscosité (CHOPPY 1975).
6. PRESSE. [À propos du degré de saturation d'une population donnée par un organe, une série d'organes de presse] Coefficient de pénétration. ,,Rapport entre les exemplaires diffusés et un chiffre fixé de population`` (VOYENNE 1967).
7. PUBLIC. ,,Terme utilisé d'abord uniquement en publicité, pour désigner la valeur des effets obtenus (mémorisation, assimilation, influence)`` (WELLHOFF Comm. 1977). Pénétration publicitaire.
8. RADIOTH. Profondeur à laquelle pénètre le rayonnement en fonction des tensions, du filtrage. En radiothérapie profonde (...) la pénétration va jusqu'à quelques décimètres (Électron. 1963-64).
C.Au fig.
1. [Corresp. à pénétrer I C 1 et II C 1; l'agent de l'action désigne un inanimé plus ou moins abstr.; le compl. de lieu la pers. ou un attribut de cette dernière, ou encore un groupe, un ensemble de pers.] Synon. diffusion, introduction. Pénétration d'idées, de notions nouvelles. Les journaux d'usine font plus encore, pour la pénétration de la littérature dans les grandes masses, que la grande presse (Arts et litt., 1936, p.84-6). L'organisation scientifique des faits humains [est un] vaste domaine où la pénétration des mathématiques est restée timide et sporadique (Gds cour. pensée math., 1948, p.351).
2. [Corresp. à pénétrer I C 2, II C 2, III B 1 et C 2 b]
a) Activité intellectuelle par laquelle on pénètre avant dans les choses, notamment dans la compréhension en profondeur des choses complexes, difficiles; le fait de comprendre. Synon. compréhension. Pénétration des choses; pénétration dans les replis du coeur:
4. L'infini n'est pas seulement le futur toujours ouvert devant l'effort de notre esprit et la pénétration de notre pensée; (...) il signifie encore l'impossibilité d'enserrer; on n'en a jamais fini de comprendre...
JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p.40.
P. métaph. La pénétration est l'oeil du génie (BOISTE 1834).
b) P. méton. Qualité d'un esprit pénétrant, d'une intelligence profonde et par là-même, facilité à approfondir les choses difficiles, à les comprendre. Synon. perspicacité, sagacité. Il a la vue d'un lynx et la pénétration d'un voyant (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p.87). Pour dissimuler, il était forcé de faire une telle violence à son instinct, qu'il s'en tirait toujours mal et ne réussissait pas du tout à tromper la pénétration de sa mère (SAND, Hist. vie, t.1, 1855, p.432):
5. ... les raisons qui me déterminaient à mentir de la sorte étaient si spéciales qu'elles exigeaient une pénétration extraordinaire pour être comprises, une entente totale de mon esprit, presque votre génie d'observateur, mon cher maître.
BOURGET, Disciple, 1889, p.136.
SYNT. Esprit doué d'une intelligence et d'une pénétration remarquables (en affaires); saisir et interpréter (la réalité) avec pénétration et compréhension; avoir trop de pénétration pour se tromper; avoir une bien grande/assez de pénétration pour deviner qqc.; faire preuve d'une rare, singulière, vive pénétration; compter sur la pénétration de qqn; se défier de son peu de pénétration; avoir, montrer de la pénétration, beaucoup de pénétration; manquer de pénétration; (c'est une personne) sans la moindre pénétration; pénétration féminine; la pénétration du philosophe, du poète ou du savant.
♦[P. méton.] Elle nous abuse par un air de pénétration philosophique dont on retire tout de suite de la satisfaction (MASSIS, Jugements, 1923, p.165).
P. anal. Qualité d'un regard pénétrant, profond, intelligent ou semblant apte à pénétrer au fond des choses. Acuité et pénétration (d'un regard).
[P. allus. à l'acuité visuelle du lynx] Quelle pénétration de lynx! (BALZAC, Lys, 1836, p.214).
3. Fait d'accéder à la conscience profonde de (l'autre) sans médiation aucune. Le plaisir (...) figure dans les assises les plus profondes de la sensibilité la forme quasi automatique du ravissement et de la pénétration immédiate du moi et de l'être, de l'homme et de Dieu (J. VUILLEMIN, Essai signif. mort, 1949, p.265). [Durkheim] s'opposait (...) à [la psychologie introspective] (...) qui refuse, comme dit Halbwachs, «qu'il y ait entre les consciences association, pénétration réciproque et fusion partielle» (Traité sociol., 1968, p.387).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: penetration; 1740: pene- mais ,,La pénétration du mercure``; dep. 1762: péné-. Étymol. et Hist. 1. 1374 «action de pénétrer» (J. GOULAIN, Trad. du Ration. de G. Durant, B.N. 437, f° 21b ds GDF. Compl.); 2. av. 1654 penetration «faculté de saisir profondément le sens des choses» (GUEZ DE BALZAC, Aristippe ou De la cour, 2e discours, éd. 1665, t.2, p.140). Empr. au lat. penetratio, -onis «action de percer, piqûre», att. comme terme de philos. en lat. médiév. ca 1360 ds LATHAM, dér. du supin penetratum, de penetrare, v. pénétrer. Fréq. abs. littér.:483. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 588, b) 619; XXes.: a) 579, b) 872. Bbg. Archit. 1972, p.222.

pénétration [penetʀɑsjɔ̃] n. f.
ÉTYM. 1370; lat. penetratio « action de percer », de penetrare. → Pénétrer.
Action de pénétrer.
A (Concret).
1 (Choses). Action de pénétrer : mouvement par lequel un corps matériel pénètre dans un autre. || La pénétration d'une chose dans un milieu, un espace. || Pénétration réciproque entre deux corps. Compénétration. || Pénétration d'un gaz, d'un fluide, à travers une membrane ( Dialyse). || Pénétration par osmose (cit. 1), par endosmose… || Pénétration dans notre corps d'un germe infectieux (→ Immunité, cit. 5).Pénétration du spermatozoïde (dans l'ovule). → Fécondation, cit. 3. — Balist. || Force de pénétration d'un projectile, d'un obus… || Coefficient de pénétration dans l'air d'un avion, d'une fusée.
1 Les théologiens disent que les miracles sont surnaturels ou dans leur substance, quoad substantiam, comme la pénétration de deux corps, ou la situation d'un même corps en deux lieux et en même temps (…)
Pascal, Pensées, XIII, Appendice, I.
Spécialt. || Pénétration du pénis dans le vagin, et, absolt, la pénétration. || Relations sexuelles sans pénétration. || Pénétration anale. Sodomie. || Pénétration contre la volonté de qqn. Viol.
Géom. Intersection de deux solides; figure formée par leur partie commune. Archit. Surface formée par l'intersection de deux arcs, de deux voûtes.
Littér. Par métaphore. || Pénétration d'une idée dans l'esprit, d'un sentiment dans le cœur… || « Ô pénétration sublime de l'esprit dans le limon… » (→ Argile, cit. 6, Hugo).
2 Il y a des effondrements intérieurs. La pénétration d'une certitude désespérante dans l'homme ne se fait point sans écarter et rompre de certains éléments profonds qui sont quelquefois l'homme lui-même.
Hugo, les Misérables, IV, V, I.
3 (…) ce lien de la chair dont il sentait la force ne tenait pas seulement aux rapports directs des corps, mais à un contact constant, indépendant de la volupté, comme une pensée qui vous envelopperait par une pénétration lente (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 252.
2 Action pénétrante. || Puissance de pénétration de la musique (→ Émotionnel, cit. 1).
Spécialt. || Pénétration publicitaire : effet obtenu par une publicité (public touché, etc.).Taux de pénétration : pourcentage d'une population qui possède un produit, utilise un service, reçoit un message publicitaire. || Taux de pénétration d'une émission de télévision. || « En ce qui concerne le taux de pénétration de la presse, il apparaît que les Norvégiens et les Japonais sont les plus grands acheteurs de quotidiens, devant les Finlandais et les Suédois » (le Monde, 14 juin 2000, p. 22).
3 (Personnes). Fait de pénétrer subrepticement (dans un lieu, sur un territoire). || Pénétration des armées ennemies sur le territoire national.
B (1650). En parlant de l'esprit humain. Action de l'esprit par laquelle on pénètre dans la compréhension, par laquelle on connaît.
a (Sans compl.). Qualité de l'esprit, facilité à comprendre, à connaître… Acuité, clairvoyance, finesse, intelligence, lucidité, perspicacité, sagacité (→ Exercer, cit. 7; héros, cit. 22). || Employer toute sa pénétration à démêler… (→ Envisager, cit. 2). || Esprit d'une grande pénétration. || Pénétration et promptitude d'esprit ( Vivacité). || Il a de la pénétration, il voit loin.Vx. || Pénétration à… (et inf.). → cit. 5.
4 Le plus grand défaut de la pénétration n'est pas de n'aller point jusqu'au but, c'est de le passer.
La Rochefoucauld, Maximes, 377.
5 Rappelez-vous, exagérez-vous même ce qu'il était; sa pénétration à sonder les matières les plus profondes; sa subtilité à discuter les plus délicates (…)
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 543.
6 La pénétration est une facilité à concevoir, à remonter au principe des choses, ou à prévenir leurs effets par une suite d'inductions.
Vauvenargues, De l'esprit humain, I, V (→ Pénétrant, cit. 9).
b (Avec un compl.). Vieilli. || La pénétration de qqch. : le fait de pénétrer, de comprendre (qqch.). || Aller loin (cit. 12) dans la pénétration des secrets d'autrui.
7 L'esprit, c'est la clairvoyance, la légèreté, le sens de la relativité, le don de l'observation, la pénétration profonde des sentiments et des idées. C'est le jeu, l'intuition rapide, là où l'intelligence cherche et ne fait qu'un lent travail.
Paul Léautaud, le Théâtre de M. Boissard, XVII.
8 « Marcel Proust, c'est le Diable », avait dit un jour Alphonse Daudet, à cause de sa pénétration inquiétante et surhumaine des mobiles des autres.
A. Maurois, À la recherche de Marcel Proust, III, IV.
COMP. Compénétration.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Penetration — Penetration  британская панк группа, образовавшаяся в 1976 году в Феррихилле, графство Дарем, Англия, и заимствовавшая название у одной из песен Игги Попа. Penetration распались в 1980 году и реформировались в новом составе в 2001.[1] «Don’t …   Википедия

  • Penetration — can refer to:* Sexual penetration * Market penetration, the degree to which a product or service is known and/or used * Penetration (telecommunications) * Penetration (firestop), an opening in a wall or floor assembly required to have a fire… …   Wikipedia

  • penetration — pen‧e‧tra‧tion [ˌpenˈtreɪʆn] noun [uncountable] MARKETING 1. when a product starts to be sold in a new area or to a new group of people: • our successful penetration of overseas oil and gas markets 2. how much of a particular market one company …   Financial and business terms

  • Penetration — (lat. penetrare „eindringen, durchdringen“) steht für: Penetration (Militärtechnik), in der Militärtechnik das Eindringen von Projektilen in Panzerungen Penetration (Band), eine britische Punkband Penetration (Pharmazie), in der Pharmazie das… …   Deutsch Wikipedia

  • penetration — Penetration. sub. f. v. La vertu & l action de penetrer. L activité & la penetration du Mercure est telle que .... Il se dit aussi, en termes de Theologie, De l action d un corps qui en penetre un autre, de telle sorte qu ils occupent tous deux… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Penetration — Pen e*tra tion, n. [L. penetratio: cf. F. p[ e]n[ e]tration.] 1. The act or process of penetrating, piercing, or entering; also, the act of mentally penetrating into, or comprehending, anything difficult. [1913 Webster] And to each in ward part,… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Penetration — Penetration. См. Проникновение. (Источник: «Металлы и сплавы. Справочник.» Под редакцией Ю.П. Солнцева; НПО Профессионал , НПО Мир и семья ; Санкт Петербург, 2003 г.) …   Словарь металлургических терминов

  • Penetration — (lat.), das »Durchdringen« der Gase durch dünne Membranen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • penetration — index comprehension, encroachment, entrance, incursion, inflow, infusion, insertion, insight, judgment ( …   Law dictionary

  • penetration — c.1600, from L. penetrationem (nom. penetratio) a penetrating or piercing, from penetrare (see PENETRATE (Cf. penetrate)). The sexual sense is attested from 1610s …   Etymology dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.